Cool Blog

Game-over pour l’efficacité énergétique après une partie de 6 ans

Les représentants de Microsoft, Nintendo et Sony peuvent volontiers se transformer en hardcore gamers quant il s’agit de faire échapper leurs consoles à toute tentative de réglementation en matière d’efficacité énergétique. Après 6 ans de discussions, ils ont ainsi réussi à faire valider par la Commission européenne un accord volontaire. L’efficacité énergétique passe son tour...

Depuis 2009, les fabricants de consoles ont travaillé leur don en origami pour enfin aboutir en 2015 à un tigre de papier. La semaine dernière, la Commission européenne a approuvé l’accord fixant des exigences en matière d’efficacité énergétique pour les consoles disponibles sur le marché. Problème : ces limites dépassent les consommations constatées sur les produits actuels !

Autre problème le mode jeu est exclu du champs d’application. Soucieux pour des consoles... Raison invoquée ? Il n’y a pas de normalisation en la matière : qu’a t il été fait depuis 2009 en la matière ? On comprend alors le sentiment de temps perdu partagé par beaucoup de représentants d’Etats-membres lorsqu’ils sont rentrés chez eux...


A la décharge des fabricants et de l’équipe de la Commission européenne, cet accord devrait permettre d’économiser un térawattheure par an. Même si les entreprises du secteur ont fait quelques efforts pour contenir la consommation de leurs produits, l’ONG américaine NRDC rappelle tout de même que la génération actuelle de consoles consomme 2 à 3 fois plus que la précédente. L’AIE a prévenu l’année dernière que 80 milliards d’euros d’énergies s’évaporaient via les veilles en réseau des appareils connectés dont font parti les consoles.

Il eut mieux fallu réglementer rapidement pour obtenir le plus tôt possible des économies d’énergie. Au lieu de cela, nous avons eu droit à 6 ans de discussions pour un accord finalement « business as usual » : sans commentaire.

Enfin, la Commission européenne s’apprête à publier des lignes directrices pour renforcer l’ambition des accords volontaires, admettant ainsi que le jeu était un peu trop simple pour les fabricants. Mais alors pourquoi les rendre publique après avoir validé l’accord pour les consoles ?

Les plus

Longue durée de vie (6 ans !)

Les moins

Fin décevante

Trop peu d’économies d’énergie

Pour les curieux voulant savoir ce que consomme une PS4 ou une XBox One, c’est ici.
Un autre billet de blog sur le sujet est disponible .

Sans oublier notre film "promotionnel".



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets