Cool Blog

L’Europe s’apprête à légiférer sur l’efficacité énergétique du secteur informatique

[Lundi 25 Février, Montreuil] - L’efficacité énergétique et les exigences environnementales pour les ordinateurs et les serveurs sont soumises au vote du Parlement Européen ce jeudi 28 février. Coolproducts appelle les États membres à sérieusement relever l’ambition des propositions de la Commission européenne.

Les exigences des projets de texte actuels, qui consistent à fixer des objectifs de consommation d’énergie à partir de 2014, sont déjà respectées par la plupart des ordinateurs, et ce depuis 2012 [1]. Selon une évaluation officielle émanant de la Commission [2], au moins 15 TWh économies d’énergie annuelles d’ici 2020 sont en jeu, soit la consommation électrique annuelle de 9 millions de personnes, et la réduction potentielle d’environ six millions de tonnes de CO2.

Le vote, en vertu de la directive écoconception, a pour but de fixer des objectifs ambitieux en matière de consommation d’énergie et d’utilisation de ressources et ainsi pousser les fabricants à améliorer progressivement la performance de leurs produits. Cependant, la coalition Coolproducts estime que, sans objectifs plus ambitieux, voter les textes actuels serait une pure perte de temps.

« Vu les données actuelles, il est clair que l’Europe peut et doit fixer des exigences d’efficacité énergétique ambitieuses pour les ordinateurs. Les objectifs annoncés par la Commission n’auront guère d’impacts dans la mesure où la plupart des fabricants les ont déjà dépassés l’année dernière », rappelle Joël Vormus de la campagne Coolproducts.

La campagne Coolproducts oeuvre aux quatre coins de l’Europe pour attirer l’attention des Etats-membres sur les enjeux clés que sont l’efficacité énergétique et l’utilisation de ressources dans le secteur de l’informatique. Des objectifs ambitieux dans ces domaines permettraient à l’Europe d’économiser de l’argent et mieux combattre le changement climatique.

La Coalition recommande notamment :

1. Une reduction d’au moins 20% de la tolérance en matière de consommation d’énergie des cartes graphiques et une réduction de 50% de la limite de consommation du mode veille

2.Mettre beaucoup plus l’accent sur la réduction de l’utilisation de ressources rares et de matériaux toxiques dans les ordinateurs. Les propositions actuelles sont sur ces sujets faméliques. Les fabricants devraient faciliter la réutilisation et le recyclage des ordinateurs et commencer à travailler sur l’extension de la durée de vie de ces derniers.

Lisez les recommandations des ONG (en anglais)

Contacts

Joël Vormus, coordinateur Coolproducts France, joel . vormus at cler.org
01 55 86 80 08


[1] Concernant la consommation d’énergie, de nouvelles données de nos collègues américains tendent à démontrer que les exigences proposées ne modifieront en rien le marché. De fait, la consommation qu’ils ont mesurée pour les ordinateurs de bureau en 2012 est déjà bien en-deçà des exigences fixées pour 2014 (limites de l’énergie dans le graphique ci-dessous).

Seule 1 consommation sur les 20 consommations évaluées de façon aléatoire dans les quatre catégories d’ordinateurs (de A à D) ne respecte pas les exigences aujourd’hui proposées (qui ne s’appliqueront de toute façon pas avant 2 ans si elles sont votées demain).


Source : NRDC / CLASP 2012

D’autres gains en matière d’efficacité énergétique pourraient également être manqués si les limites de consommation d’énergie autorisées pour les cartes graphiques demeurent trop élevées et si les exigences pour le mode veille restent deux fois plus élevées que pour les autres produits de "consommation courante".

[2] http://www.coolproducts.eu/resources/documents/FINAL---DRAFT-Regulation_sent-to-Regul-Comm_16012013.pdf



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets