Cool Blog

L’ONU et l’efficacité énergétique : une initiative bienvenue

Après avoir publié un rapport dédié aux énergies renouvelables, le PNUE (Programme des nations unies pour l’environnement) continue de "défricher" le sujet de l’énergie.

L’organisme vient en effet de lancer une initiative visant à faire disparaître à l’échelle mondiale les lampes à incandescence d’ici 2016.

Un partenariat public - privé

L’équipe chargée d’accompagner les pays volontaires dans cette transition vers un éclairage efficace est composé d’équipes du PNUE, mais aussi d’industriels comme OSRAM ou Philips. L’accompagnement sera technique mais aussi politique. Les embûches sont en effet nombreuses (habitudes d’éclairage, phasage des différentes interdictions, montée en puissance des produits de remplacement, besoins d’aides financières ou non, etc.) et tous les pays ne possèdent pas de compétence suffisante.

Un focus sur les pays en développement

Si de nombreux pays de l’OCDE ont déjà entamé ce travail d’amélioration de l’éclairage (dont l’Europe avec une des décisions phares de la Directive Ecoconception en 2009), il reste tout de même quelque 130 pays qui n’ont pour l’instant pris aucune décision sur le sujet. Selon le PNUE, une politique ambitieuse d’interdiction des équipements inefficaces permettrait, sans production d’électricité supplémentaire, à l’Inde d’électrifier 35 millions de foyers et l’Afrique du Sud 4 millions.

Les mauvais élèves ne sont pas ceux que l’on croit...

La Chine, pays souvent vu comme dépourvu de politique d’efficacité énergétique sérieuse, a décidé à la fin de l’année dernière d’élmininer de son marché intérieur tous les équipements d’éclairage inefficaces d’ici 2016. Elle devrait cependant continuer à en produire pour l’exportation et notamment pour...les Etats-Unis !

Malgré des gains économiques et environnementaux pour tous les acteurs (sauf peut-être les producteurs d’énergie...) que représente la montée en puissance des solutions d’éclairage efficaces, ce sujet est utilisé de manière purement idéologique par certains. Pour preuve
cette loi, heureusement rejetée, déposée par les Républicains l’été dernier aux Etats-Unis pour annuler un programme similaire à celui que l’Europe a mis en place en 2009.

Au final, tout comme ce fut un temps le cas pour l’Europe avec les climatiseurs, les Etats-Unis risquent d’être la "poubelle" vers qui les industriels exporteront leurs produits les plus inefficaces, pour le plus grand malheur des consommateurs américains (et de leur porte-feuille)...peut-être un jour demanderont-ils l’aide du programme du PNUE ?



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets