Cool Blog

Pourquoi fracturer quand on peut économiser !

"Une des conclusions immédiates à tirer est que l’amélioration productivité de notre économie pourrait être plus directement lié à de plus hauts niveaux d’efficacité énergétique plutôt qu’une continuation des forages à la recherche de nouvelles ressources énergétiques".
Cette conclusion est tirée d’une analyse de la politique énergétique américaine récemment publiée. Avec cela en tête, est ce que cela fait toujours sens d’investir dans les gaz de shiste aux quatre coins de l’Europe ? Ne faudrait il pas plutôt miser sur l’efficacité énergétique ?

Les discussions sur les gaz de shiste en Europe ont atteint leur point culminant lors de la dernière réunion des chefs d’Etats à Bruxelles. La coalition Coolproducts for a cool planet souhaite donc réaffirmer que l’efficacité énergétique est un vecteur de développement économique plus puissant que la production d’énergie, y compris celle non-conventionnelle. Bien sûr, les discussions sur la fracturation sont nourries pas de nombreux interêts particuliers réclamant avec insistance des permis d’exploration. L’UE doit être prête à traiter cette question de manière correcte.

Certains lobbies industriels insistent sur le fait que l’Europe ne doit pas rater cette opportunité de rattraper les Etats-Unis, qui ont investis fortement dans la fracturation et qui ont dorénavant un des prix de gaz les plus plus faibles du monde ainsi qu’une moindre dependance énergétique. Ils mettent également en avant le potentiel de création d’emplois dont nous avons désespérément besoin en ce moment.

Au delà du manque criant d’évaluations des coûts environnentaux et sociaux de la fracturation, particulièrement aux US, ainsi qu’un manque de données fiables quant au potentiel court-terme de création d’emploi dans l’UE, nous pouvons également mettre en cause la pertinence du gaz de shiste en Europe sur le terrain de la compétitivité.
La dernière étude de l’ECEEE l’explique d’ailleurs très bien : le prix de l’énergie n’est pas nécessairement la cause d’un coût élevé.

Devons nous nous concentrer sur l’exploitation de plus de combustibles fossiles alors que nous avons du mal à exploiter le potentiel d’efficacité énergétique que nous avons aujourd’hui ?

Dans le récent rapport ECOFYS dédié aux directives Ecoconception et Etiquette énergie, une des conclusions pointait le fait qu’une politique d’efficacité énergétique des équipements, et notamment ceux produisant de la chaleur, permettrait de réduire l’importation européenne de gaz en provenance de Russie de 23% et de créer 1 millions d’emplois.

Cette étude se concentrait uniquement sur la politique produits de l’UE, laissant de côté le potentiel très important de la directive efficacité énergétique, qui ne doit pas être oublié.

L’industrie du gaz de shiste est doucement en train de s’installer dans l’agenda de l’UE. Elle va insister sur le besoin d’accumuler plus de connaissances sur le potentiel européen en réclamant des projets pilotes puis d’autres leur permettant de couvrir les coûts de recherche et d’exploration. C’est une pente très glissante.

Nous avons plus que tout besoin d’efficacité énergétique en ce moment et il sera plus difficile de mettre une politique adéquate si l’attention des décideurs est brouillée par des prix de l’énergie faibles mais qui ne reflète en aucun cas le coût économique global.

Nous devons changer notre manière d’aborder le sujet de l’énergie : passer d’une vision de l’offre à celle de la maitrise de la demande. Economiser l’énergie coûte moins cher qu’en produire plus, c’est aussi simple que cela.



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets