Cool Blog

Rapport de l’Agence internationale de l’énergie 2016 : les standards d’efficacité énergétique toujours aussi indispensables

Nous publiions en octobre dernier un billet de blog consacré au rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) sur les effets des standards d’efficacité énergétique dont les directives écoconception et étiquette énergie font parties.
Plusieurs éléments nouveaux dans cette mise à jour 2016 mais la même conclusion demeure : ces exigences sont toujours aussi indispensables !

Les principaux points à retenir

  • Directive écoconception : un impact majeur sur l’objectif d’efficacité énergétique européen de 2020

D’après l’AIE, l’impact du texte européen permettra de réduire d’ici à 2020 de 18% la consommation d’énergie des produits auxquels il s’applique par rapport à un scénario de laisser faire.

En ramenant cette valeur à la consommation totale de l’Europe, c’est 9% d’économies d’énergie, valeur à comparer avec l’objectif européen de 2020 de 20% ! Pas mal pour un texte si discret dont les effets sont pourtant infiniment supérieurs à celui du système des quotas CO2...

  • Des textes qui stimulent l’innovation

Un exemple concret avec celui des réfrigérateurs. Entre 2004 et 2014, l’efficacité énergétique de ces produits s’est améliorée de 25% !

Cela a t il coûté plus cher au consommateur ? Pas du tout ! C’est même l’inverse qui s’est produit : durant la même période, les prix ont baissé en moyenne de 12,5%.

Deux remarques néanmoins :
- le graphique précédent souligne une nouvelle fois l’impérieuse nécessité de réviser cette étiquette énergie. Le retour à l’étiquette A-G se fait attendre ;
- le marché français est à la traîne au niveau européen avec globalement des ventes de produits moins efficaces que la moyenne européenne.

  • Depuis 2012, le prix des LED s’effondre

La terme révolution n’est pas galvaudé pour l’éclairage LED. Depuis 2012, certaines catégories de LED ont vu leur prix de vente chuter de 44% par an !

Le marché n’étant pas parfait, les ventes n’ont malheureusement pas suivi en Europe. Il aurait dès lors fallu maintenir l’interdiction des technologies énergivores mais c’est une autre histoire...

  • L’efficacité énergétique toujours aussi créatrice d’emploi

On savait déjà que l’intensité en emploi du secteur des économies d’énergies était deux fois supérieur à celui de la production d’énergie. Sur le cas des équipements et produits, la mise en place de normes d’efficacité énergétique a permis la création de 800 à 900 000 emplois au niveau européen (3 à 5 fois plus pour les emplois indirects). Entre 100 et 300 000 de plus seraient générés si tous les textes étaient respectés (ce qui n’est pas le cas, cf ici).

PDF - 2.3 Mo
Rapport 2016 de l’Agence internationale de l’énergie


Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets