Cool Blog

Sans sobriété énergétique, point de salut !

Au Royaume-Uni, l’energy saving trust vient de publier une étude consacrée à l’efficacité énergétique des produits utilisés chez les particuliers. Intitulée "The elephant in the living room", elle donne suite à une étude précédente (publiée en 2005) consacrée au même sujet et intitulée "The rise of the machines".
La conclusion est sans appel : sans un changement profond des comportements, l’efficacité énergétique seule ne permettra pas d’atteindre les objectifs énergétique du Royaume-Uni en 2020.

Bilan des 6 années écoulées : la Directive eco-conception fait son effet

Sur le front de l’efficacité énergétique, l’étude pré-citée vient confirmer que la Directive écoconception, mise en place entre les deux études, a mené à une amélioration tangible de l’efficacité énergétique des produits.
En comparant les prévisions de 2005 et les données actuelles, plusieurs secteurs s’en sortent mieux que prévus, et notamment le secteur de l’éclairage.
La généralisation des LBC et les avancées technologiques prévues à moyen termes ont fait mentir les pronostics : les prévisions pour 2020 ont été quasiment réduites de moitié entre 2005 et aujourd’hui.

Le comportement des consommateurs vient jouer les trouble-fête

L’évolution des comportements vient en effet sérieusement tempérer le bilan positif obtenu par les réglementations européennes. Quelques exemples concrets :

- les gains d’efficacité énergétique obtenus sur les réfrigérateurs ces dernières années sont en partie annulés par l’intérêt grandissant des consommateurs pour les produits plus volumineux proposant de plus en plus d’options énergivores. Cette tendance est également observable pour les machines à laver (produits de plus grande capacité, lessives plus régulières avec un tambour partiellement rempli) ;

- la multiplication des gadgets électroniques. Entre 1990 et 2009, le nombre de produits électroniques (hors ordinateurs) possédé a été multiplié par 3,5. Entre 1970 et 2009, la consommation énergétique induite a cru de 600%. C’est maintenant le secteur le plus énergivore dans un foyer devant l’éclairage.

L’indispensable sobriété énergétique

Pour tenir les objectifs de 2020, il est donc vital de ne pas uniquement focaliser notre attention sur l’efficacité énergétique mais également d’inciter, voire obliger, à un changement des comportements d’achat et d’utilisation des produits.
Cela passe par un effort du côté des fabricants et des vendeurs pour donner une meilleure information aux consommateurs et ne leur proposer que les produits les plus efficaces : certaines initiatives sont déjà lancées (l’éclairage en France, les téléviseurs au Royaume-Uni). Les comportements doivent également évoluer : prendre l’habitude d’éteindre les appareils en veille, laver à froid, se contenter de frigos de taille raisonnable (les frigos "américains", en plus de consommer plus, incitent le propriétaire à acheter plus pour le remplir et mènent donc à une augmentation des denrées périssables jetées à la poubelle), ne plus acheter de gadgets inutiles, etc.

La transition vers un modèle énergétique soutenable n’est donc pas uniquement affaire de technique, mais aussi de psychologie et de comportement.



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets