Cool Blog

Tolérance zéro pour les tricheurs !

Quand une autorité teste un produit pour vérifier s’il respecte ou non les limites fixées par la réglementation écoconception, un écart par rapport à la valeur fixée est permise : la tolérance. Malheureusement, il semblerait que certains fabricants se jouent du système et présentent leurs produits comme meilleurs que ce qu’ils sont en réalité.

La technique est connue : la performance globale déclarée est artificiellement gonflée en utilisant une valeur de tolérance plus élevée. L’efficacité des règles écoconception et étiquette énergie s’en retrouve écornée, sans parler des consommateurs qui sont trompés : l’écart entre la valeur déclarée et celle constatée peut atteindre 10%. Pour un seul produit, cela peut représenter 1 ou 2 euros par mois. En multipliant ce montant par la quantité d’équipements d’un foyer, on peut atteindre des sommes non négligeables.

Cette pratique est non seulement malhonnête, elle est aussi illégale. Est elle utilisée de manière généralisée ? Difficile de le dire. Suffisamment en tout cas pour que plusieurs autorités de contrôle d’Etats-membres se soient plaintes auprès de la Commission européenne qui a décidé d’agir. Elle propose de combler ce vide juridique et ne mâche pas ses mots en rappelant aux acteurs concernés que la mauvaise utilisation des tolérances est illégale.

Un projet d’amendement prévoit ceci : "les tolérances indiquées dans les annexes de vérification des mesures sont prévues pour être utilisées par les autorités de surveillance du marché, les fabricants et importateurs ne doivent pas les utiliser pour revendiquer de meilleures performances pour leurs produits". Cette disposition pourrait avoir des conséquences concrètes : dans le secteur de l’éclairage par exemple et selon un de ses acteurs, la vaste majorité des modèles de lampes halogène aujourd’hui classé C pourrait être rétrogradée en D.

Les tolérances ont depuis trop longtemps servi à jouer avec les déclarations de performance des produits. Cela n’est pas acceptable. Elles ne devraient être utilisées que ce pour quoi elles sont prévues à savoir refléter l’incertitude des appareils de mesures. Ces tolérances devraient être également régulièrement réduites de manière à prendre en compte l’amélioration de ces appareils.



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets