Cool Blog

Trop médiocre ? Vite, cachons le !

Les fabricants de chauffages électriques ont fortement réagi contre la proposition d’étiquetage de leurs produits car ces derniers seraient classés dans les catégories rouges (en vertu de leur rendement sur énergie primaire très faible). Afin de ne pas voire leurs ventes réduire au profit d’autres systèmes plus efficaces, ils demandent à être tout simplement exemptés d’étiquette énergie !
Cette demande s’inscrit dans le cadre du travail de la Commission européenne pour réglementer les systèmes de chauffage d’appoint via les directives écoconception et étiquette énergie.

L’introduction de critères minimums d’efficacité énergétique et de l’étiquette énergie permettrait d’économiser 30 TWh d’énergie primaire par an d’ici 2020 soit l’équivalent de l’électricité consommé pour le secteur résidentiel de la Hongrie. Les 2/3 de ce potentiel (20 TWh) est directement lié au fait de retirer du marché les chauffage d’appoint les moins performants vulgairement appelés "grille-pains".

Faciles à brancher, leur performance est très faible lorsque l’on compare leur consommation d’énergie par rapport à la chaleur effectivement produite. La plupart des autres produits ont des rendements bien meilleurs.

C’est exactement la mission de l’étiquette énergie, permettre la comparaison, et c’est ce que la Commission a initialement proposé. Certains décideurs essayent maintenant de faire dérailler le processus.

Récemment, les fabricants de chauffage électrique ont exprimé leur désaccord face à la proposition faite par la Commission en affirmant qu’ils ne voulaient pas voir leurs produits étiquettés "rouge" par les consommateurs et voir leurs ventes baisser. Plusieurs Etats-membre ont ensuite rejoint leur demande d’exemption de l’étiquette énergie.

Pour la campagne Coolproducts, accepter cette demande serait une honte et tout simplement contre l’esprit de la directive étiquette énergie. Cela n’aboutira qu’à maintenir les consommateurs dans le brouillard, achetant des produits inefficaces au dépend de leurs futures factures d’énergie. Sans parler de l’absence de mise en valeur des produits les plus performants.

C’est une tactique bien connue : quand vous êtes mauvais, il suffit juste de le cacher. Le temps dire si l’UE accepte cette politique une telle politique de court-terme...



Les billets de ce blog ne représentent pas nécessairement le point de vue de toutes les associations partenaires.

 

Cool Blog

Nos derniers Tweets